Octets courts: Flash est en train de mourir d'une mort lente et différents géants de la technologie lui donnent des coups sévères de temps en temps. Parallèlement, Google a détaillé son intention de supprimer Flash en bloquant le plus de contenu possible sur son navigateur Web Chrome. Google prévoit d’activer HTML5 par défaut et d’autoriser Flash lorsque c’est le seul choix possible.

Dans le fil de discussion de Google Groupes intitulé "Intention d'implémentation: HTML5 par défaut", les développeurs ont exposé les plans initiaux pour intégrer une nouvelle fonctionnalité dans Chromium Core afin d'utiliser HTML5, si disponible, et de désactiver Flash par défaut.

Le calendrier actuel suggère que le changement devrait avoir lieu au quatrième trimestre de 2016 avec les nouvelles constructions de Chromium. Ainsi, si un site offre la possibilité d’exploiter le contenu au format HTML5, Chrome en fera l’option principale.

Toutefois, si un site Web a réellement besoin de Flash, le navigateur Web Chrome affiche une invite en haut de la page pour permettre au visiteur d’exécuter Flash pour ce site Web.

L’équipe de Google cherche à mettre en place une fonctionnalité «Demandez à activer» inspirée de Firefox pour les sites Web utilisant Flash pour exécuter du contenu.

Google a également annoncé qu'il continuerait à fournir une assistance pour les 10 principaux domaines utilisant Adobe Flash Plyer, notamment Facebook, Yahoo, YouTube, Twitch et Amazon.

Avec le temps, cette liste blanche sera renouvelée et les sites Web seront supprimés s'ils s'avèrent ne pas justifier une exception.

À propos de ce changement, Anthony LaForge, responsable des programmes techniques chez Google, indique qu'il s'agit d'une indication de la maturité de HTML5 et de sa capacité à offrir une expérience utilisateur transparente.

D'autre part, Adobe a annoncé qu'il continuerait à prendre en charge Flash avec des mises à jour et des correctifs, car il est encore largement utilisé pour diffuser du contenu sur l'ensemble du Web.

Travaillé Pour Vous: Robert Gaines & George Fleming | Vous Souhaitez Nous Contacter?

Commentaires Sur Le Site: